Historie

La vie commerciale de la famille Colussi remonte à la lointaine année 1840 quand le chef de famille APOLLONIO COLUSSI  décida de se lancer dans l’activité de boulanger et d’ouvrir son premier four et point de vente dans le quartier di Saint Marc. La saveur de ses produits se manifestait non seulement dans son pain, mais également dans la production de pâtisseries où sa fantaisie dans l'assortiment des ingrédients donna naissance à des gâteaux connus de nos jours comme les « friandises typiquement vénitiennes ».  Appréciés à l’heure actuelle comme à l’époque par de nombreux gourmets de passage dans la belle ville de Venise, ainsi que par les Vénitiens eux-mêmes. Le succès constant des produits et les difficultés de transport, typiques de la réalité vénitienne, ont poussé le fils Emilio à ouvrir dans chaque quartier de Venise une boulangerie Colussi afin de pouvoir mieux répondre aux souhaits des habitants par un service de qualité et plus rapide. Dans les années ’50, la tendance démographique de la ville s’est inversée. Par conséquent, les héritiers ont graduellement réduit les diverses activités de production, pour en arriver à Gloria et Paolo Colussi Stefani, propriétaires actuels, qui ont réuni les deux sièges de production en un seul grand four au centre de Venise, dans le quartier de San Marco, ce qui permet de maintenir les volumes de production et d’atteindre aisément n’importe quel pâté de maisons vénitien.Ces dernières années, grâce à la nouvelle orientation logistique, la production de pain artisanal et la pâtisserie ont connu une hausse remarquable : le renforcement de la distribution capillaire à travers toute la ville avec des livraisons quotidiennes de produits à peine sortis du four destinés aux hôtels, restaurants et bars et la spécialisation dans la production de pains en tout genre et poids jusqu’à 20 grammes permettent de satisfaire les désirs les plus sophistiqués. “Colussi il Fornaio” peut se vanter d’avoir été le premier boulanger-pâtissier de Venise à avoir redécouvert les friandises vénitiennes typiques et presque oubliées. La fougasse vénitienne préparée selon une recette qui remonte au début du siècle dernier en est un exemple, comme les gâteaux secs tels que le pain des doges, le pain des pêcheurs, les zaletti faits avec une partie de farine de maïs. Tous ces produits sont fabriqués en utilisant uniquement des produits naturels et des ingrédients sans additif ni conservant, pour offrir une qualité que seule une production résolument artisanale est à même de garantir.